Tiers-lieux en Côte d'Ivoire : Accueillons EyoLab !

eyolab.jpg

Il y a environ un an, le projet Bric'Espoir voyait le jour en Côte d'Ivoire. Un projet dont l'objectif était de lancer une vaste campagne de financement participative à l'ivoirienne pour la construction d'un technopole en Côte d'Ivoire. Le principe de cette financement par la foule consistait à inviter chaque ivoirien à prendre une brique au prix de 2.000 Fcfa comme contribution pour l’édification du plus grand tiers-lieu financé par la foule en Côte d'Ivoire.


Plusieurs mois ce sont écoules et la détermination d'Israel Guebo et de toute son équipe n'a point déteint. Mieux, leur ambition s'est colorée d’expériences réconfortantes meublées du succès de l'organisation du BEST 2014, l’université des usages numériques qui s'est tenue dans la ville de Bonoua. Ainsi, le projet prend forme et fleuri de ces plus belles couleurs. Le rêve du projet Bric'Espoir commence à donner des fruits.

Une phase pilote de ce technopole vient de voir le jour et l'ouverture officielle est prévue pour le dimanche 02 novembre 2014 à Yaou dans les environs de la ville de Bonoua à 65 km d'Abidjan. Accueillons le technopole EyoLab !

EyoLab est un mot valise qui regroupe deux mots. « Eyo » (qui se lit êyô) est issu du baoulé (ethnie du centre de la Côte d’Ivoire) et signifie « faisons-le » ou « nous le pouvons » ou encore « nous le ferons ». Le « Lab » (diminutif de Laboratoire » traduit l’endroit de fabrication et de procréation des idées. EyoLab traduit bien l’idée d’une action en commun. D’un creuset de fabrication d’idées et d’innovations. Un Centre de Partage Communautaire. D’où son slogan « Community Sharing Hub ». EyoLab est un tiers-lieu Libre et Open Source, un espace de rencontre, de partage et d’idées. Un endroit transversal où les intelligences s’entremêlent à travers un brassage de profil et de culture. Un espace qui agrège les compétences de toute une communauté pour réinventer le développement du territoire de Bonoua et lancer les bases d'une révolution numérique ascendante.

Ce tiers-lieu entre l’entreprise et la maison,  est l’endroit idéal pour les personnes souhaitant développer leur réseau, s’offrir un cadre de travail créatif, propice aux découvertes, aux échanges,  à la collaboration et la socialisation.

Eyolab est un espace ouvert. Un processus de mise en commun de plusieurs compétences, afin de permettre le développement d’un entrepreneurship plus solidaire et inventif. Le tout avec un fil qui les relie : La Technologie et l’Innovation.

Un point d'honneur a été mis sur l'utilisation, l’intégration et l'adoption des logiciels libres avec le laboratoire du libre : EyoLibre.


J'ai eu la chance de visiter EyoLab, et même y animer une conférence dans le cadre du projet Citizen café. Ce que j'ai découvert dans ce tiers-lieu agréablement situé en banlieue est impressionnant :

  • Un réseau communautaire actif et interactif où le dénominateur commun est la co-création, la contribution et la collaborative

  • un espace collaboratif de travail avec du matériel technique nécessaire (imprimante, scanner, vidéo projecteur, paperboard, etc.)

  • Une connexion internet haut débit ;

  • 1 salle de réunion toute équipée pour réaliser vos rendez-vous.

  • 1 espace conférence pour suivre vos formations ou autre rencontre

  • Une bibliothèque avec des livres classiques mais aussi des ouvrages sur la Technologie et l’Art ;

  • Casiers privatifs pour laisser ses affaires en toute sécurité.

  • Le Resto’en accès libre pour échanger

  • et enfin un laboratoire de logiciel libre pour la promotion de l'innovation ouverte et ascendante.


Eyolab est le reflet d'une jeunesse qui a décidé en Côte d'Ivoire de se prendre en charge et repenser son épanouissement et son indépendance.

L'important n'est pas de prévoir l'avenir mais de le rendre possible ! 

Accueillons Eyolab !



Florent YOUZAN

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

ia.jpg

La sobriété technologique par les logiciels libres

Notre monde mène en ce moment une course effrénée vers des technologies dites émergentes. Et cela...

Lire la suite

maison.jpg

Nous avons trop de problèmes à résoudre en Afrique, pour chercher à créer le facebook africain !

La question de l’innovation fait débat en Afrique et plusieurs observateurs la présentent comme une...

Lire la suite