Hacking de l’hôtel de Paris : Société Générale expose sa stratégie de collaboration avec les startups africaines

Reverse_Business_Pitch_Hacking_Paris.jpg

L’hôtel de ville de Paris a abrité le 24 mars 2016, le hacking de Hôtel de Ville qui a enregistré la participation de plusieurs startups. L'un des moments forts de cette journée dédiée à la créativité et à l'innovation était le Reverse Business Pitch.

Le concept du reverse Business Pitch est très simple : Startups et grandes entreprises inversent leurs rôles, le temps d'une session unique de pitchs inversés au cours de laquelle chaque grand groupe a eu 7 minutes pour présenter ses stratégies et objectifs de collaborations commerciales avec les jeunes entreprises.

J'ai donc eu l'honneur aux cotés de Aymeril Hoang, Directeur Innovation Groupe de Société Générale, de me prêter à cet exercice en qualité de responsable du Lab Innovation Afrique Société Générale.

Ci-dessous la teneur de mon message.

Il se passe quelque chose en Afrique ...

Les éléments d’environnements et les facteurs clés de succès présentés par Aymeril sont aussi valables en Afrique. Quelque chose est en train de se passer en Afrique. L'Afrique n'est plus le continent sur lequel il n'y a que la guerre et la famine. Hier, on parlait de transition numérique, et aujourd'hui le continent est en train de subir une transformation sociale par la technologie et le numérique.

Au cœur des difficultés qu'ils vivent chaque jour, les africains sont en train de trouver leurs propres manières de consommer la banque. Et pour ne pas se retrouver en marge de cette ascendance, il est nécessaire d'inventer une banque différente en complément de la banque traditionnelle. Le très faible taux de bancarisation en Afrique parle à l'attention créative et constructive du Groupe Société Générale.

lab_Innovation_Afrique.jpg

Les africains ont pour la plupart accédé au numérique par le mobile et il est désormais le terminal le plus accessible. Chaque jour ils tutoient des usages inspirés de besoins réels et identifiés, et bien de startups africaines adressent des usages nouveaux. D’où la nécessité pour nous de travailler avec l’écosystème des startups africaines. Cela se révèle véritablement stratégique pour le Groupe Société Générale qui a décidé en toute bienveillance et dans une démarche humble et agile de comprendre et de cerner de manière pertinente les nouveaux besoins et usages afin d’imaginer et de développer les solutions les plus appropriés.

C'est ce qui a amené le Groupe à adopter une approche résolument inclusive de l'écosystème dans sa stratégie d'innovation sur le continent.

Le Lab Innovation Afrique : un pont entre le groupe Société Générale et l'écosystème des startups africaines

Un Laboratoire d'Innovation Afrique totalement indépendant des filiales de la banque a été crée à Dakar au Sénégal. Ce laboratoire qui interagit avec toute l'Afrique subsaharienne est implanté au sein d'un tiers-lieu d'innovation reconnu sur le continent, à savoir Jokkolabs. Le pilotage du Lab est assuré par des compétences essentiellement issues de l’écosystème et externes à la banque. Une claire démonstration de notre approche s'est manifestée par l'organisation en février 2016, d'un Hackathon à l'échelle du continent sur le thème « Ensemble, réinventons l'expérience client en agence », et dont les 3 équipes gagnantes, au-delà des prix, verront leurs solutions développées au sein de 3 filiales du Groupe.

En Afrique, on dit « si tu veux aller vite, marche seul, mais si tu veux aller loin marche avec les autres ». Le groupe Société Générale a décidé d'aller loin et cela se fera avec les startups africaines.

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

JerryClan_CI_InnovAfrica_6_Edition_2014_Lome_Togo.jpg

YES, JERRY CAN ! (Jerrycan)

Le vendredi 25 mai 2012 a été un jour pas comme les autres pour la communauté du Libre de Côte...

Lire la suite

mpbaye3.jpg

Utopie de l’échec : elle cherchait son chemin …

L'échec est notre compagnon de tous les jours. Il matérialise notre existence, symbolise notre...

Lire la suite