Déclaration des jeunes participants à la 2ème édition du Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014

decla_fijev.png

Nous, représentants des jeunes francophones réunis à Niamey au Niger, dans le cadre de la deuxième édition du Forum international francophone Jeunesse et emplois verts (FIJEV/2014), conscients des enjeux du développement durable par les jeunes de la Francophonie.

Nous voulons tout d’abord remercier le Président de la République du Niger , son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, le Premier ministre Monsieur Brigi Rafini, les membres du Gouvernement , l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et ses partenaires, pour la réussite de ce Forum. Nous souhaitons également remercier tous les jeunes participants francophones qui ont fait de cette deuxième édition une grande réussite.

En tant que représentants de la jeunesse francophone, nous aspirons à un développement socio - économique et environnemental durable dans nos pays respectifs. En effet, pendant les activités du FIJEV 2014, les jeunes participants représentant les 34 pays de l’espace francophone, ont assisté à plusieurs ateliers de formation et de communication en lien avec le développement vert. Pendant ces 4 jours, tous les jeunes ont présenté des projets verts lors de la grande foire des emplois dans le domaine de l’agriculture durable, les industries extractives, les TIC, la récupération et le recyclage des déchets, la cartographie numérique ainsi que l’entrepreneuriat social et solidaire.

À l’issu de ce forum, les jeunes participants ont formulé des recommandations à l’endroit :

  • Des États membres de la francophonie,

  • De l’Organisation internationale de la Francophonie et ses partenaires,

  • Des Jeunes

Considérant que tous les porteurs de projets issus du premier forum 2012, n’ont pas reçu de financement pour la mise œuvre de leurs projets ; Considérant l’absence à ce forum des partenaires techniques et financiers, des Ambassadeurs des pays membres de la Francophonie, du secteur privé, des institutions bancaires et partenaires ;

Considérant l’importance de la promotion d’un développement socio - économique vert dans les domaines ci - dessous énumérés :

  • Agriculture durable ;

  • Récupération et recyclage des déchets ;

  • Industries extractives et développement durable ;

  • Technologies de l’information et de communication ;

  • Entrepreneuriat social et solidaire ;

  • Cartographie numérique et techniques de collecte des données.

Recommandons aux États et gouvernements membres de la Francophonie de :

  • Organiser des tables rondes pour la mobilisation des ressources financières pour appuyer les initiatives vertes pour les jeunes porteurs de projets ;

  • Promouvoir et subventionner les emplois verts ;

  • Appliquer les politiques de gestion foncière et veiller au respect des normes environnementales

  • Créer au niveau national d’autres cadres d’échange tel s que le FIJEV ;

  • Renforcer les capacités des jeunes porteurs de projet s afin qu’ils prennent en compte les aspects de la responsabilité sociétale dans leurs projets de développement durable ;

  • Encourager les Etats et gouvernements de la Francophonie à créer des fonds d’investissement destinés aux financements des projets ;

  • Créer un cadre normatif pour la promotion et la création des entreprises dans les domaines des emplois verts ;

  • Instituer une clause d’octroi de marchés offrant un quota aux jeunes entrepreneurs en respectant certaines conditions sociétales (minorités vulnérables) ;

  • Créer une synergie d’actions entre l’État, le secteur privé et les acteurs de la société civ ile afin de soutenir les populations ;

  • Créer un cadre de suivi et d’accompagnement des jeunes porteurs de projets à l’issu de ce forum afin de sécuriser et de pérenniser leur s investissements.

Recommandons à l’endroit de l’OIF et ses partenaires :

  • Évaluer , reconduire, et mettre en application les recommandations du FIJEV 2012

  • Créer un Fonds d’appui aux initiatives vertes pour les jeunes francophones porteurs de projets ;

  • Plaider pour la création d’une École Internationale de formation professionnelle en compétences vertes au Niger,

  • Faire la promotion dans chaque pays membre des concours pour l’émergence des emplois verts,

  • Accompagner les jeunes pour une meilleure valorisation de la création d’emplois verts,

  • Promouvoir et vulgariser les TIC et la cartographie dans tous les pays membres de la francophonie,

  • intensifier des ateliers de renforcement des capacités des jeunes sur l’importance de l’économie verte.

Nous, participants au FIJEV/2014 et dont les projets ont été retenus pour financement formulons :

  • l’engagement collectif et ferme de respecter les clauses contractuelles dans la mise en œuvre de nos projets ;

  • le vœu de créer ensemble un Fonds d’appui aux initiatives vertes par les jeunes et pour les jeunes.


En terminant, nous demandons aux autorité s de la République du Niger, hôte du Forum international francophone Jeunesse et emplois verts 2014, de bien vouloir porter la présente déclaration au Sommet de la Francophonie de Dakar, en novembre 2014.

Fait à Niamey le 13 JUIN 2014

Les jeunes francophones d u FIJEV/2014

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

La sobriété technologique par les logiciels libres

Notre monde mène en ce moment une course effrénée vers des technologies dites émergentes. Et cela...

Lire la suite

maison.jpg

Nous avons trop de problèmes à résoudre en Afrique, pour chercher à créer le facebook africain !

La question de l’innovation fait débat en Afrique et plusieurs observateurs la présentent comme une...

Lire la suite