Les Tiers-Lieux : ces espaces de transition économique et d'exploration permanente

TiLiOS-Roumics.jpg

La notion de Tiers-Lieu commence depuis quelques années à faire partie de notre quotidien mais elle reste tout de même méconnue du grand public . Afin de permettre aux uns et aux autres de se faire une idée de ce vaste mouvement des endroits transversaux que sont les Tiers-Lieux, j'ai souhaité revenir sur des paroles fortes prononcées par des acteurs avertis des Tiers-Lieux lors des Rencontres Ouvertes du Multimédia Citoyen et Solidaire (ROUMICS) en novembre 2013.


Comment pourrait – on definir un tiers-lieu ? Est-ce un espace de coworking, un Café, un espace dédié à l'innovation collaborative, un laboratoire d'expérimentation ?

Je dirai que c'est un peu de tout ça en même.

Mais les ROUMICS, m'ont aussi permit d'affiner ma vision de ces espaces révolutionnaires ancrés dans les territoires. Les Tiers-Lieux sont aujourd'hui une figure de l'innovation sociale. Une figure parfaitement visible car ce sont désormais à la fois des lieux physiques, des gens sur un espace physique et de l'animation sur un territoire.

Certains démarrent par un espace de coworking pur, qui peu à peu évolue vers un tiers-lieu en y ajoutant par exemple la distribution de panier, des espaces de formation, un makerSpace, un HackerSpace, un laboratoire de fabrication numérique et des espaces de rencontre pour accueillir des événements ouverts et participatifs.

Les tiers-lieux sont-ils si nouveaux que cela ? En fait, il y a toujours eu les tiers-lieux mais en ce moment nous découvrons l'impact qu'a le numérique sur les territoires via ces espaces.

Les Tiers-Lieux se définissent surtout par l’expérimentation. Ce sont des lieux de transition économique, d'exploration permanente dans lesquels plusieurs acteurs et intelligences travaillent sur la création de nouvelles valeurs différentes.

Ces espaces ont un impact très local, avec un ancrage au niveau des quartiers et de la ville. Ils sont avant tout politiques avec une profonde participation à la vie de la cité. Ils sont donc à la disposition des citoyens. On est en présence d'un 3ème champ des possibles. Le citoyen ne se limite plus à l'expression « Je vis » encore moins « Je travaille » mais désormais il mélange les deux.

On ne vient pas seulement dans ces espaces d'intelligence collective pour travailler, mais il est important de garder à l'esprit que le Tiers-Lieu est une composante du monde du travail, du territoire local en échange avec les associations, les entreprises, les collectivités, et l’ensemble des partenaires que ce soient des indépendants, des freelances, des porteurs de projets et des créateurs d'entreprises. Le Tiers-Lieu permet de reconstruire et de remailler la société avec des animations de proximité. On découvre qu'il est désormais un élément central dans la gestion de la cité en permettant de passer de l'expérimentation au changement du cœur des politiques publiques.

Au final, le Tiers-Lieu n'est qu'un outil. Il n'apporte pas la solution, il apporte juste la possibilité aux gens de s'approprier de nouveaux modèles.

Florent YOUZAN

Note : Texte inspiré des ROUMICS – Novembre 2013

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

flo1.jpg

Bonnes Pratiques pour animer un espace de Coworking

En Janvier 2012, en marge de la rencontre des acteurs de l'internet Autrans 2012, nous avons...

Lire la suite

ouagalab.jpg

OuagaLab, un FabLab …. mais aussi une histoire !

Nous sommes au soir de la 3ème édition d 'Innovafrica, le forum de l'Innovation africaine, et les...

Lire la suite