Serge MIAN : « OpenDjeliba jette les bases de la lutte contre la fracture numérique en Afrique »

mian.jpg

Serge Landry Mian, membre du JerryClan Côte d'Ivoire et porteur du projet OpenDjeliba


Lauréat de la 2ème édition du Forum International Francophone de la Jeunesse et de l'Emploi Vert (FIJEV) qui a eu lieu du 10 au 13 juin 2014 à Niamey la capitale de la république du NIGER, avec son projet OpenDjeliba, Mian Serge Landry bénéficiera d'un financement et d'un accompagnement pour un déploiement de sa solution dans toute la Côte d'Ivoire ainsi que dans certains pays africains.

Dans cet interview, qui se décline clairement comme la « fiche verte » du projet OpenDjeliba, nominé meilleure application dans la catégorie « TIC et Développement », Serge Mian présente les articulations de sa motivation pour ce projet d'innovation sociale.

Bonjour Serge

Bonjour Florent

C'est quoi OpenDjeliba ?

OpenDjeliba, une plate-forme libre d'information participative et collaborative par SMS basée sur un serveur Jerry. Ce serveur est conçu avec du matériel de récupération, reconditionné dans un bidon de 20 litres et à qui nous redonnons une âme grâce aux Logiciels Libres. L'objectif de OpenDjeliba est de participer à la réduction de la fracture numérique et au développement durable par le reconditionnement et le recyclage des déchets électroniques. OpenDjeliba veut aussi offrir une plateforme d'information participative et collaborative aux citoyens.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ?

Chaque citoyen peut se saisir désormais de son droit et de son statut de contributeur au développement des territoires, pour informer, alerter et prévenir. Il sera les yeux, les oreilles et la bouche du peuple, qu'il informe en utilisant un téléphone basic et des messages courts de 160 caractères (SMS) . Un modérateur assure le contrôle, la validation et la diffusion de l'information au sein de la communauté d’utilisateurs.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ?

Ce projet à l'avantage d’être déployé à 0 F CFA . Il utilise essentiellement des Logiciels Libres installés sur du matériel informatique de récupération (recyclage du vieux matériel informatique). Ces logiciels ont aussi l’avantage d’être accessibles à tous et garantissent une faible consommation énergétique .

Quel a été l'élément déclencheur de ce projet ?

OpenDjeliba a été fortement inspiré, par le manque de système d'information et d'alerte au sein des communautés qui vivent malheureusement une double fracture numérique. Ces communautés n'ont certes pas accès à internet mais ont l'avantage d'être connectées au réseau GSM. OpenDjeliba est un projet qui jette les bases de la lutte contre la fracture numérique et cela en rapprochant les citoyens qui vivent dans les zones rurales du système d'information national grâce aux téléphones mobiles.

Quelle est la localisation de la cible du projet OpenDjeliba ?

OpenDjeliba s'exprime mieux dans les zones rurales où la connectivité est fortement réduite et voire inexistante.

Peux-tu me citer quelques marchés ciblés ?

OpenDjeliba s'adresse directement aux Communautés rurales et agropastorales , aux Organisations Non Gouvernementales (ONG), aux Coopératives Agricoles et aux Centres de santé urbains. Il ne faut surtout pas oublier les Collectivités territoriales, les groupements sociaux informels et les Gouvernements.

Penses-tu que le projet OpenDjeliba s'inscrit dans une dynamique de développement de l'emploi vert en Afrique ?

En termes d’emploi vert, le projet OpenDjeliba, à travers son infrastructure « low cost » Jerry Do It Together, permet de donner une seconde vie aux matériels informatiques usagés par le biais du recyclage. Il fait donc intervenir  les jeunes africains, à plusieurs niveaux du cycle de production pour :

  • la collecte des matériels informatiques

  • la construction du serveur par l’assemblage des composants

  • l’utilisation des Logiciels Libres qui ont l’avantage d’être accessibles à tous et qui garantissent une consommation énergétique réduite

  • la pose de systèmes photovoltaïques dans les territoires non connectés aux infrastructures électriques

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

ia.jpg

La sobriété technologique par les logiciels libres

Notre monde mène en ce moment une course effrénée vers des technologies dites émergentes. Et cela...

Lire la suite

maison.jpg

Nous avons trop de problèmes à résoudre en Afrique, pour chercher à créer le facebook africain !

La question de l’innovation fait débat en Afrique et plusieurs observateurs la présentent comme une...

Lire la suite