« Les logiciels libres, quelles opportunités pour l'Afrique », la ville de Kara au Togo code des lignes de reponses

kara.jpg
La ville de Kara, située dans le nord du Togo à plus de 410 km de la capitale Lomé, a accueilli du 19 au 21 décembre 2014, la 1ère édition de l’Open Source Tour (OST), au Centre Régional d’Enseignement Technique et de Formation Professionnelle (CRETFP).

Plus de 50 jeunes de la ville de Kara se sont donc donnés rendez-vous dans les locaux du CRETFP, transformés pour la circonstance en un vétitable espace de partage, d’échange et de transmission de savoirs dans une démarche ouverte et libre.

Organisé sous forme d’un BootCamp, un atelier ouvert de prototypage, de fabrication numérique et de bidouillage, l’Open Source Tour de Kara s’est articulé autour de la philosophie du Logiciel Libre et des espaces de travail collaboratif fortement définis par les valeurs d’entraide, de partage, de collaboration, de co-création et de biens communs.

Des étudiants aux fonctionnaires en passant par les enseignants, les commerçants et les jeunes en quête d’emploi, ils étaient nombreux les citoyens de la ville de Kara qui n’ont pas voulu se faire raconter cette rencontre informelle aux articulations de plate-forme citoyenne de transformation sociale. D’aucun se poserait la question de savoir, quels besoins tous ces participants à l’OST Kara pensaient combler en venant à cette école ouverte et horizontale axée sur la formation par les pairs? les organisateurs n’avaient qu’un seul objectif : réussir par une rencontre et une démarche participative à transformer chaque citoyen de la ville de Kara en acteur de changement et créateur de valeurs pour une réelle transformation sociale.

Et le morceau choisi était les logiciels libres !

Quelles opportunités présentent ces logiciels d’un nouveau type aux africains et particulièrement aux habitants de Kara. Pour joindre l’acte à la parole et donner plus d’écho aux actes, l’OST Kara a donné libre court à l’intelligence des participants après des ateliers de découverte et d’expérimentation. Venus découvrir pour certains ou pour satisfaire leur curiosité pour d’autres, les participants se voient dans le rôle d’organisateurs des rencontres thématiques et mieux d’acteurs de transmission des savoirs.

Certains ont reçu des formations sur la collecte de données géographiques et l'édition de la base de données d'OpenStreetMap (un projet de cartographie collaborative et open source). Ils ont appris à cartographier leurs rues avec juste des walking papers et redonner une silhouette numérique à cette ville qui reste encore fragilisée par la fracture numérique.

Le reconditionnement d’ordinateurs (Jerry Computer) dans des bidons de 20 litres avec du matériel informatique recyclé a particulièrement retenu l’attention des participants. De la déconstruction à la fixation des équipements informatiques dans le bidon, en passant par les tests des équipements, la pré-couture, la couture des bidons et l’installation d’un système d’exploitation Libre Gnu/Linux, les participants ont expérimenté étape par étape toute la procédure de conception de Jerry Computer qu'ils ont nommé Jerry Solim pour dire Jerry d'Amour.

Le concept Open Source Tour (OST) est une initiative d ela jene communuaté Minodoo du Togo. Cette communauté souhaite bousculer les pratiques et les habitudes traditionnelles prônées dans les lieux de travail dit collaboratif.

La jeune communauté de #Makers a décidé de faire bouger les lignes en libérant de l'énergie et de la créativité avec comme dénominateur commun l’intelligence collective. Ils explorent depuis quelques années des alternatives bien pensées pour une Afrique numérique, libre, compétente et émergente. L’impact social est d’autant plus perspective que la '' Technologie Porte-à-porte '' sur laquelle les jeunes makers du Minodoo basent leurs actions se révèle être une approche et un concept uniques qui apporte la technologie dans chaque ménage. La technologie innovante n’a d’importance que lorsqu’elle est appréhendée par la population qui se l’approprie.


Des réflexions sur les nouveaux modes de travail permettant de travailler, d’entreprendre et de vivre autrement , sur la consommation collaborative et l'économie Sociale et Solidaire avec une réelle prise en compte des perceptions et des cultures africaines donnent une agréable coloration à ces rencontres qui permettent à la jeunesse africaine de transformer ses expériences et savoirs et ses savoirs en richesse.

L’étape de Kara de l’OST a enregistré la participation de l'Association Pour les Logiciels Libres (APLL-Togo), un groupe de jeunes qui se battent depuis plusieurs années pour faire rentrer dans les habitudes de la population de Kara, l'utilisation des logiciels Libres.

L’APLL est porteur d’un projet de création d’espace de travail collaboratif et de laboratoire de fabrication numérique dénommé “Labu-Lab”.



Source
: Cellule de communication de la Communauté Minodoo
fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

La sobriété technologique par les logiciels libres

Notre monde mène en ce moment une course effrénée vers des technologies dites émergentes. Et cela...

Lire la suite

maison.jpg

Nous avons trop de problèmes à résoudre en Afrique, pour chercher à créer le facebook africain !

La question de l’innovation fait débat en Afrique et plusieurs observateurs la présentent comme une...

Lire la suite