OpenDjeliba : du bidouillage à la distinction au FIJEV 2014

opendjeliba1.png

Cet article a initialement été publié sur le Blog du JerryClan et il retrace le parcours de Serge MIAN avec son bidon JerrySlim de son petit laboratoire de logiciels libres au domicile de ses parents  à la conquête du Forum International Francophone de la Jeunesse et de l'Emploi Vert (FIJEV).

- Récit de Serge MIAN, porteur du projet OpenDjeliba -

Je commencerais ce billet par les propos d’un membre du JerryClan Côte d’Ivoire qui dit que "chaque problème des africains est une idée d’entreprise". Cette phrase n’est point tombé dans les oreilles de sourds: la machine à projets du JerryClan s’est mise en route et a produit des solutions qui répondent aux besoins des africains en s’appuyant sur les outils informatiques libres.

Nous sommes particulièrement fière d’OpenDJeliba, la plate-forme de production de contenus libre par SMS qui a été primé meilleur projet TIC et développement lors de la 2ème édition du Forum International Jeunesse et Emploi Vert (FIJEV) qui se déroulait du 10 au 13 Juin à Niamey.

Qu'est ce qu'OpenDjeliba

Promouvoir les emplois verts, et encourager l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes francophones, ce sont entre autres les objectifs que se sont fixés les organisateurs au Niger, du Forum International Francophone Jeunesse et emplois verts, 2e édition.

Cette rencontre a vu la participation de jeunes porteurs de projet provenant de 33 pays de l’espace francophone, dont la Côte d’Ivoire. Les organisateurs (l’État nigérien et la francophonie) ont traité 1500 candidatures pour en retenir 50 internationales et 150 nigériennes.

Les membres du JerryClan CI Florent, Jean-Pierre, Cyriak et moi sommes arrivés à l’ aéroport international Felix Houphouet Boigny d’Abidjan sous les regards médusés des policiers, gendarmes et voyageurs. Tous les regards étaient braqués sur mon étrange bagage, le JerrySlim. Le JerrySlim est un serveur nomade construit dans un bidon, basé sur le modèle de Jerry et c’est sur ce bidon pas comme les autres que tourne le logiciel SMS OpenDJeliba.

Les premières questions qui me furent adressées venaient des dames de l’enregistrement :

  • Bonjour monsieur qu’est ce que c’est ?
  • C’est un ordinateur !
  • Ah bon !  Pouvons-nous voir l’intérieur ?
  • Bien sur.

Je leur ouvris le bidon, toutes et tous écarquillèrent les yeux et débuta alors un interrogatoire auquel je me prêtais volontiers. J’expliquais qu’il s’agissait de mon ordinateur et qu’il n y avait pas de raison qu’il aille en soute. Après cette scène, JerrySlim et moi avons reçu notre lot de félicitations et d’encouragements : « faites honneur au pays et ramenez nous la 1ère place ! »

Je réalisais à ce moment là que l’aventure FIJEV avait déjà commencée.

opendjeliba.png

Jour 1 : Cérémonie d’ouverture du FIGEV


Le FIJEV 2014 a débuté dans la matinée du 10 juin. Environ 600 jeunes, des experts d’organisations internationales (Bureau International du Travail, Programme des Nations Unies pour le Développement) et les partenaires privés tels que le Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ont pris part a cette cérémonie d’ouverture haute en couleur. A travers leur discours, les officiels ont réitéré que les jeunes ont bel et bien leur place dans la société, que leur dynamisme et leur énergie sont indispensables pour l’émergence et qu’il faut encourager la créativité.
L’après midi été dédiée au bilan de la 1ère édition du forum et plusieurs ateliers été proposés , j’ai suivi celui de la cartographie libre, OpenstreetMap avec beaucoup d’attention. De retour à l’hôtel, je m’attelais à configurer le Jerry Slim avec les nouvelles cartes SIM qui m’avaient été gracieusement offertes par mon camarade nigérien Toudjani Ali Djibo, lui aussi porteur de projet. Bel esprit d’entraide !


Jour 2 : La foire aux emplois verts, que d’expériences emmagasinées !

La foire aux emplois verts est un pilier central pour le Forum. C’est le moment où les participants démontrent leur expertise sur la thématique dans laquelle ils ont été sélectionné. Les porteurs de projet ont été jugé sur leur professionnalisme et sur la valeur de leur projet, mais aussi sur leur capacité à transmettre le message au public. Il fallait donc être prêt avec un prototype accompagné d’une démonstration bien calibrée. Le matin du mercredi 11 juin, tous les participants étaient réunis dans la grande salle du palais des sports. Nous étions tous là, affiches, drapeau, marqueurs, feutres, colle, punaise à la mains. Nous devions décorer nos stands pour qu’ils parlent de nos projets.
Je n’ai pas eu à passer beaucoup de temps sur cet exercice car j’avais déjà tous les éléments en main : le JerrySlim, mon ordinateur avec une présentation animée d’OpenDjeliba réalisée par mon binôme Potey, quelques autocollants et le tour est joué ! J’étais prêt à m’entretenir avec les membres du jury, les officiels et les visiteurs. Ce fut un ballet incessant d’investisseurs, de personnalités, de curieux qui a duré 3 heures. Je montrais les différentes facettes de la plate-forme OpenDjeliba et recueillais les avis et critiques. J’expliquais aussi le projet Jerry DIT, les actions des JerryClan et leurs impacts sur les communautés. Ce fut un exercice périlleux mais le jeu en valait la chandelle car JerrySlim et moi avons été interviewés par la radio nigérienne et l’équipe de reportage de la Francophonie.


Jour 3 : Ateliers de formation et auditions

L’après-midi, les 51 porteurs de projet étaient auditionnés les uns après les autres jusqu’à 17h. Les membres du Jury n’ont négligé aucun aspect des projets, de la technique au business model.
Après les auditions, j’ai retrouvé les autres participant qui s’affairaient a l’élaboration de la déclaration des jeunes. C’est un document qui imprime la vision commune des jeunes, expose leurs préoccupations et propose des recommandations sur l’emploi des juniors et le développement durable.


Jour 4 : Cérémonie de clôture du forum, riche en couleurs et en émotions

Je n’aime pas spécialement les cérémonie de clôture, mais quand on commence quelque chose, il faut bien clôre pour passer à autre chose. Parmi les 11 projets primés, OpenDjeliba embarqué sur JerrySlim reçu le prix TIC & Développement. Ce fut aussi l’occasion pour nous, jeunes participants, de remettre notre déclaration aux représentants du Niger et de la francophonie.


Je tiens à féliciter toute l’équipe OpenDjeliba, JerryClan Côte d’Ivoire et Emmabuntus pour le travail abattu, le chemin est long mais la route est dégagée. Je crois fermement aux potentiels et aux talents de la jeunesse africaine et je nourris l’espoir d’une Afrique émergente grâce aux logiciels libres et à l’entrepreneuriat des jeunes.


fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

maison.jpg

Nous avons trop de problèmes à résoudre en Afrique, pour chercher à créer le facebook africain !

La question de l’innovation fait débat en Afrique et plusieurs observateurs la présentent comme une...

Lire la suite

ecole_de_la_vie.jpg

L'école de la vie !

Nous sommes résolument toujours tournés vers la systématisation de la collaboration dans le...

Lire la suite