Affaire Môh Ni Bah, déclaration des naissances par SMS : qui a décidé d'étouffer l'innovation ascendante en Côte d'Ivoire ?

mohnibah.jpg

Ce billet est un hommage que je voudrais rendre à un projet dénommé « Môh Ni Bah », une plate-forme de déclaration de naissance par SMS depuis les zones rurales de la Côte d'Ivoire, initiée par des jeunes ivoiriens. Le porteur de ce projet se nomme Jean-Delmas Ehui.

C'est en Juin 2012, alors de retour du village où il a vu, le cœur meurtri, deux (02) de ses neveux en âge d'aller à l'école et qui n'étaient pas scolarisés faute d'extrait de naissance, qu'il a pensé au projet Môh Ni Bah. La situation de ses enfants qui étaient certainement destinés à un bel avenir mais qui sont obligés de se trouver un chemin en dehors du système éducatif officiel échappait à notre attention constructive. Le mal comme une tumeur se forme et s'implante sans que cela n'interpelle !

Jean-Delmas et 3 autres de ses amis décident de mettre en place une équipe de projet afin de donner corps à cette idée qui vient de naître et dont l'articulation principale était de trouver un moyen simple et accessible de déclaration de naissance depuis les zones rurales. Dans une démarche collaborative, ils structurent très rapidement le projet qu'ils soumettent au Carrefour des Possibles Afrique 2012. Le projet est retenu parmi les 10 meilleurs projets innovants d'Afrique Subsaharienne et invité à la fête de l'innovation InnovAfrica à Dakar au Sénégal en novembre 2012.

diplome1.png

A Dakar, Jean-Delmas après avoir présenté le projet à la soirée de l'innovation devant un parterre de décideurs, d'innovateurs et d'entrepreneurs, participe à une autre conférence sur l'innovation organisée par Orange Sénégal. A cette rencontre, ils discutent avec des responsables d'Orange qui lui font savoir qu'ils travaillent sur un projet similaire à Môh Ni Bah, pour la déclaration des naissances au Sénégal. Ils avaient même proposé lors de la soirée de l'innovation du Carrefour des Possibles Afrique de faire une présentation croisée, avec des retours d'expériences du Sénégal et de la Côte d'Ivoire.

De retour en Côte d'Ivoire, Jean-Delmas, porteur du projet Môh Ni Bah de déclaration de naissance par SMS est contacté par un salarié du Technocentre d'Orange d'Abidjan, afin qu'il puisse mieux exposer son projet dans le cadre d'une éventuelle collaboration. Ils se sont même accordés plusieurs rencontres dans les locaux du Technocentre d'Orange. Et Jean-Delmas a été encouragé à soumettre le projet au Concours Orange Partner Days 2013. Môh Ni Bah a été sélectionné avec d'autres projets pour être présenté à la Direction du Technocentre d'Orange. Mais avant la présentation du projet Môh Ni Bah, le Directeur a tenu à préciser que son équipe travaillait sur le même projet de déclaration de naissance au Sénégal. Jean-Delmas EHUI s'est étonné de se voir donc convié à cette présentation alors qu'un projet pareil est en cours chez Orange Sénégal ? Il lui a été signifié qu'il y avait une possibilité de collaboration.

Des jours et des nuits s’écoulent, se succèdent et s'épuisent dans l'attente d'un premier draft de proposition de collaboration. Entre-temps, le projet Môh Ni Bah est affiné, peaufiné et se bonifie d'un prototype fonctionnel aux contours plus précis. Des contacts sont multipliés avec les autorités ivoiriennes afin de lancer une phase pilote. Devant le manque de réactivité des interlocuteurs, le projet Môh Ni Bah, initie une campagne de financement participatif sur Ulule une plate-forme française de crowdfunding.  La campagne de financement n'est malheureusement pas concluante. Un soir alors que j’épluchais des voies de financement d'une phase pilote, je perçois la pression à laquelle fait face Jean-Delmas Ehui : « Je crois avoir fait tout ce qui est humainement possible ».
« … attristé mais pas abattu », selon ses propres termes, Jean-Delmas continue de donner de la visibilité à Môh Ni Bah, qui est nominé lors du Prix de la meilleure Administration numérique dans la catégorie meilleure initiative jeune, organisé par le Ministère de la Fonction Publique et de la Planification Administrative. Môh Ni Bah a ensuite été invité à Nairobi, à Windhoek et à Dubaï lors des rencontres TIC et Développement. Le Projet Môh Ni Bah a même été présenté au siège de l'ONU;


diplome2.pngEn Novembre 2013, lors du Carrefour des Possibles Afrique 2013 qui s'est ténu à Abidjan, il a été demandé à Jean-Delmas Ehui de faire un retour d'expérience sur le succès en terme de visibilité du projet Môh Ni Bah. Dans la salle, ses contacts du Technocentre d'Orange étaient présents et l'un d'entre eux a souhaité avoir une séance de travail dans le cadre d'une éventuelle collaboration. Il a donc invité Ehui Jean-Delmas à une séance de travail au cours de laquelle il a été convenu de continuer la collaboration mais Jean-Delmas devait avoir à l'esprit que les procédures en interne au Technocentre prenaient beaucoup de temps.


C'est donc dans la patience que le Projet a reçu deux (02) autres prix:

Après la dernière distinction du projet Môh Ni Bah, il s'installe un silence au relief grotesque qui semble laisser percevoir un reflet de réalisation de promesses mais en réalité se révèle être une période d'étouffement du projet.

Ainsi, depuis le silence assourdissant, et de l’État de Côte d'Ivoire qui a distingué ce projet, à plusieurs reprises par le biais de ses institutions, et du Technocentre d'Orange qui a multiplié rencontres et démos avec le porteur de projet, l'on apprend que l’opérateur de Téléphonie Mobile Orange Côte d'Ivoire accompagne désormais l’État de Côte d'Ivoire dans la mise en place d'une solution de déclaration de naissance et de décès par SMS ( voici l’article qui en parle ). Et cette mise en place, se fait loin du projet Môh Ni Bah et sans contact avec Jean-Delmas Ehui et de toute son équipe.

Ainsi, sous nos yeux et de manière subtile, l'on tente d'étouffer cette belle et jeune initiative. Je suis profondément triste pour l'avenir technologique de la Côte d'Ivoire ! Je dénonce cette attitude et de l’État et d'Orange Côte d'Ivoire. Aujourd'hui c'est Môh Ni Bah et demain ce sera quel autre projet de jeunes ivoiriens ? A qui le tour ?

Que chacun se fasse une idée de l'avenir des projets numériques jeunes en Côte d'Ivoire ...



Florent YOUZAN


Distinctions reçues par le projet Môh Ni Bah :


Quelques articles de Presse

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

ia.jpg

La sobriété technologique par les logiciels libres

Notre monde mène en ce moment une course effrénée vers des technologies dites émergentes. Et cela...

Lire la suite

maison.jpg

Nous avons trop de problèmes à résoudre en Afrique, pour chercher à créer le facebook africain !

La question de l’innovation fait débat en Afrique et plusieurs observateurs la présentent comme une...

Lire la suite