Le logiciel libre et la jeunesse, vecteurs du développement numérique de l'Afrique

jardin_entropique.jpg


« Le logiciel libre et la jeunesse, vecteurs du développement numérique de l'Afrique »

Jardin Entropique est un événement pour découvrir, partager et débattre autour du numérique et de la liberté. Il rassemble des universitaires, des chercheurs, des développeurs, des acteurs et artistes qui se préoccupent de ces enjeux. François Rabelais disait : « Science sans Conscience n’est que ruine de l’âme » et cette rencontre s’atèle à révéler que le progrès technologique n’a de sens que s’il est partagé entre tous, et que chacun peut en conserver la maîtrise.

Lors de cette rencontre qui s'est tenue à Rennes (France) les 26, 27 et 28 Juin 2015, j'ai eu l'honneur d'intervenir sur le thème : « Le logiciel libre et la jeunesse, vecteurs du développement de l'Afrique ». Une communication au cours de laquelle j'ai présenté la nécessité pour l’Afrique de repenser son développement par le numérique en s’inspirant des difficultés que vivent les africains et pour lesquelles des solutions peuvent être bâties sur les logiciels libres.


La nécessité de la ré-appropriation du développement de l'Afrique par la jeunesse.
La jeunesse africaine est la principale actrice du développement du continent et c'est elle qui conjugue ses intelligences pour repenser l'Afrique de Demain. Donnons donc à cette jeunesse le pouvoir de « hacker » le développement de l’Afrique par le numérique, en s'appuyant sur les difficultés des africaines. Les jeunes africains se sont appropriés le numérique et certains se sont même donné plus de pouvoir en tutoyant les «logiciels libres». Ces jeunes-là ont la possibilité de redéfinir leur informatique, d’y intégrer les réalités de l’Afrique, le quotidien des africains et surtout de révéler la face cachée des technologies libres. Ils cherchent à comprendre le fonctionnement interne de ces technologies et les détournent pour résoudre des problèmes spécifiques des africains. Ces utilisateurs d’un nouveau type nous donnent de découvrir les valeurs cachées des technologies libres, de mieux comprendre l’organisation des algorithmes avec une lecture africaine, de clairement définir les articulations de nos réalités, de nos cultures, de notre organisation économique et enfin de notre développement maîtrisé.


Entreprendre « librement » pour un développement maîtrisé car chaque problème d'un africain est une idée d'entreprise.

La jeunesse africaine perçoit mieux les souffrances du continent et saura comment s’accorder le pouvoir pour une vraie maîtrise des outils de développement. En effet, chaque difficulté d’un africain est une idée d’entreprise ou d’auto-emploi; l’Afrique bâtira sa richesse à partir de ses propres réalités. C’est la marche vers le développement à partir de la contribution communautaire, rendue possible par le faible investissement qu’offre le logiciel libre à tout jeune entrepreneur africain. L’indépendance financière de chaque jeune africain qui se prend en charge, en se lançant dans l’entrepreneuriat par les logiciels libres, est un axe stratégique de développement. Quelques jeunes africains s’épanouissent aujourd’hui par les logiciels libres ; ils découvrent, ils remodèlent, ils adaptent et ils innovent pour une Afrique plus forte. C’est cela le reflet du développement maîtrisé car la technologie s'adapte et s'adopte et le logiciel libre en est une parfaite illustration. Chaque africain doit être à mesure de bâtir son économie «libre» à partir de ce qu’il possède et de ce qu’il y a de mieux pour lui.


Le « Libre » aux mains de la jeunesse …

Le logiciel libre aux mains de la jeunesse fortifiera l’Afrique. La conjugaison du logiciel libre et de la jeunesse produira des créateurs de valeurs centrés sur leur environnement et rompus à la résolution des difficultés de l’Afrique avec le langage africain dans un cocktail de compétences, d’indépendance, d’ouverture, de démystification, de collaboration et de partage. Lorsque plus de la moitié de la jeunesse d’un continent est sans emploi, cela interpelle et l’entrepreneuriat par le logiciel libre se présentent comme une alternative mesurée et mesurable. Bâtir tout en partant de zéro, oui cela est possible avec le Logiciel Libre. Chaque jeune africain qui tutoie le Libre est « porteur d’espoir » pour sa génération et les générations futures.



Florent YOUZAN

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

ia.jpg

La sobriété technologique par les logiciels libres

Notre monde mène en ce moment une course effrénée vers des technologies dites émergentes. Et cela...

Lire la suite

maison.jpg

Nous avons trop de problèmes à résoudre en Afrique, pour chercher à créer le facebook africain !

La question de l’innovation fait débat en Afrique et plusieurs observateurs la présentent comme une...

Lire la suite