Karangue : des messages vocaux avec les voix d’icônes sénégalaises pour rappeler les dates des vaccins

mother_logo_2-1437046189.jpg

Toutes les 16 secondes , un enfant meurt en Afrique d'une maladie qu'on aurait pu éviter par un simple vaccin. Et chaque jour plus de 800 femmes meurent en donnant la vie. Un tableau triste auquel Mamadou Sall , Amath Sow et leurs amis veulent donner des couleurs d'espoir. Ils viennent de lancer Karangue, un exemple concret de l'usage des technologies au service de la santé en Afrique.

A Liège (Belgique) dans le cadre du Forum Mondial de la langue Française (FMLF2015), mon premier contact quant je foule le sol belge est la rencontre avec le projet sénégalais Karangue. Je suis interpellé par les chiffres ! Le problème que ce projet met en lumière est réel et frise même le désespoir et aucun acteur de développement et du bien-être des populations ne saura accorder une place au doute. Ce discours aussi réaliste que plein d’énergie, accuse, interpelle mais surtout présente une solution concrète fortement imprégnée de l'usage du mobile sur un continent où la téléphonie mobile a réussi à s'adapter et à se faire adoptée.

L’analphabétisme, la méconnaissance, l'oubli et la négligence des rendez-vous de vaccination et des visites pré-natales et même post-natales, éloignent très souvent les femmes enceintes et les bébés du dispositif médical et c'est le problème auquel s'attaquent les initiateurs du projet Karangue. Lancé au Sénégal comme un véritable SOS numérique pour la vaccination massive et inclusive, Karangue se veut être un système d'alertes automatiques par message sms et vocal en langues locales (Wolof, Pulaar, Serrer, Diola et Français) et cela en utilisation des voix d'icônes qu'a connues le Sénégal. Les messages rappelleront aux parents les rendez-vous de vaccination et les visites pré-natales et post-natales.

A la faveur de la 2ème édition du Forum Mondial de la Langue Française, Karangue a bénéficié d'un programme d’accélération de projets sur deux (2) semaines piloté  NEST’up by Creative Wallonia. Cet événement a été d'une très grande valeur ajoutée pour les porteurs de projets qui viennent de lancer une campagne de crowdfunding d'une valeur de 1800 euros. Pour participer à cette campagne de financement, c'est par ici :http://www.kisskissbankbank.com/karangue

Avec 5 euros, nous pouvons protéger une maman et son enfant pendant un an.

Avec 2500 euros, nous pouvons soutenir un poste de santé, soit 500 femmes et 500 enfants.

Mamadou Sall et ces amis ont un rêve : couvrir tout un district de 25 postes de santé, soit 10 000 femmes et 10 000 enfants.


Florent YOUZAN

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

maison.jpg

Nous avons trop de problèmes à résoudre en Afrique, pour chercher à créer le facebook africain !

La question de l’innovation fait débat en Afrique et plusieurs observateurs la présentent comme une...

Lire la suite

ecole_de_la_vie.jpg

L'école de la vie !

Nous sommes résolument toujours tournés vers la systématisation de la collaboration dans le...

Lire la suite