Présidentielle ivoirienne : Que vos mots ne soient pas des maux !

elections.jpg
Nous sommes à quelques heures des élections présidentielles en Côte d'Ivoire et c'est le moment que j'ai choisi pour porter un message aux différents candidats en lice et dont j'ignore d'ailleurs le nombre à ce jour. Mes mots sont simples et se résument en cette citation d'Albert Jacquard « Il est nécessaire que la morale d'un peuple soit décidée par le peuple lui-même ; d’où le besoin d'une nouvelle forme de démocratie : la démocratie de l’éthique ».

Vous êtes aujourd'hui à l'heure de la sanction, oui je l'appelle l'heure de la sanction parce qu'après avoir écouté religieusement vos différents projets de société, je constate une chose : l’éthique s'est évaporée. Vous sollicitez les suffrages du peuple qui, sur le socle de sa souveraineté, réclame l’éthique démocratique que vous avez fait voler en éclats. Certains d'entre vous sont à ce challenge pour la première fois, quant d'autres s'y essaient pour la deuxième tentative, sans oublier ceux qui sans demander de quitus au peuple, réclame une reconduction. Tout cela se présente comme un beau paysage, mais sachez que c'est le peuple qui fera de vous ce que vous espérez devenir.

Vous avez tous parlé de démocratie participative sans mettre sur le plateau une mutualisation de nos acquis et de nos expériences démocratiques. L'indépendance acquise de haute lutte par nos pères, ne doit pas se transformer en un cauchemar pour nous, plongeant le pays dans le noir, la tristesse et la peur. Que vos comportements, vos appels et vos discours au soir de cette élection favorisent des reformes profondes dans les cœurs et tissent un environnement favorable à l’épanouissement de chaque ivoirien. Des enfants sont morts dans ce pays sans savoir pourquoi ! Nous avons détruit des familles avec la puissance destructrice des mots. Des jeunes filles ont perdu à jamais leur dignité par des phrases incomplètes avec des faux contours et des tournures malsaines. Des veuves font encore leur deuil. Nous avons creusé des tombes avec des mots, créant des maux avec des discours, désagrégeant la cohésion sociale, ionisant l'ambiance cordiale et crucifiant la politique inclusive. La misère a écrit de graves mines indélébiles et révélé des visages amaigris par l'hésitant lendemain. Nous avons effacé le regard de l'ivoirien. La violence a asséché nos cœurs, et défiguré notre fraternité dont les bordures mal conçues ne se cachent plus.

Si vous pensez que votre politique est raisonnée, alors donnez la raison à nos cœurs d'être heureux et acceptez de nous laisser vivre avec un minimum de joie, de bonheur et de cohésion. Plus personne ne sourit à un inconnu. Les émotions ont du mal à s'exprimer car retenues par de tristes réalités encore enfumées. Voilà, vous avez réussi à hanter nos cœurs avec des couleurs, des logos, des mots et bien encore des maux.

Loin de votre rivière meurtrière, qui j'espère est entrain de tarir, il y a des enfants sur l'autre rive qui ne demandent qu'à vivre et jouir du temps que la vie vous a offert à vous. Les mots sont tellement beaux, avec des articulations merveilleuses, qu'ils ne doivent plus servir de vecteurs de haine et de mort. Mesurez donc vos mots dans vos discours avant, pendant et après les élections présidentielles et donnez à ces mots des sonorités de vie pour une Côte d'Ivoire nouvelle et prospère.

Que vos mots au soir des élections ne soient pas des maux pour les ivoiriens !


Florent YOUZAN



Notes : Crédit photo : http://times24.info

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

letswriteafricateam.jpg

Let's write Africa - (part 1)

La louange à Dieu des territoires inconnus comme l’Afrique, se dessine dans les actions de son...

Lire la suite

communaute_libre.jpg

Communautés libres et open source de Côte d’Ivoire, éloignez-vous du superflu !

Je tenais à vous faire parvenir ce billet de blog car pour moi, vous faites partie de ceux qui vont...

Lire la suite