Communautés libres et open source de Côte d’Ivoire, éloignez-vous du superflu !

communaute_libre.jpg

Je tenais à vous faire parvenir ce billet de blog car pour moi, vous faites partie de ceux qui vont adapter l’informatique de demain à nos réalités. Je ne suis plus réellement présent sur la scène des logiciels libres en Côte d’Ivoire mais cela ne m’empêche pas de suivre avec beaucoup d’attention tout ce que vous faites. Lorsque le moment viendra, lorsque nous aurons la possibilité de vous appuyer concrètement sur des actions et des initiatives précises, nous le ferons sans réfléchir.

Gardez la flamme allumée

Continuez vos rencontres autour des logiciels libres et de l’open hardware car d’ici, je sens que la fièvre est entrain de baisser. Ensemble, nous avons parcouru les quartiers, les communes d’Abidjan aussi des villes de l’intérieur de la Côte d’Ivoire. Pour certains, nous sommes allés jusqu’au delà des frontières ivoiriennes à la rencontre des communautés africaines. La flamme ne doit pas s’éteindre. Entraidez vous sur les initiatives et les projets de chacun. N’installez jamais de compétition entre vous car cela est révolu et malsain, mais il faut garder à l’esprit que vous devez vous soutenir mutuellement. N’oubliez jamais que ce qui vous manque se trouve chez celui qui est en face de vous. C’est ainsi, ensemble et simplement, que vous allez rassembler de petites pierres pour ensuite déplacer des montages.

N’oubliez pas que l’école ne réussira jamais à tout vous apprendre. Elle se contentera de vous donner les bases et c’est à vous de mettre en relief votre amour pour la formation horizontale et alternative qui a déjà offert à bien de communautés, les talents que vous savez. Que les fablabs, les tiers lieux et autres espaces de coworking continuent de demeurer vos tanières. Partagez avec les autres ce que vous savez faire le mieux, c’est ainsi que vous valoriserez vos connaissances. C’est ainsi, que vous transformerez vos savoirs en actions !

Je sais, et j’entends des gens vous dire que le logiciel libre ne vous donnera pas du boulot, ni suffisamment d’argent demain, mais dites leur que ce sont des paroles de ceux qui veulent faire le marketing des logiciels privateurs. Cela fait plusieurs années que je fais du logiciel libre et je sais ce que cela m’a apporté, je sais quelles sont les portes que j’ai réussies à ouvrir et que je continue d’ouvrir. C’est pour cela, je souhaite vous exhorter à continuer de vous former, d’apprendre les logiciels libres et de tutoyer les applications à codes ouverts. Le moment viendra où de nombreux logiciels privateurs seront obligés de s’inspirer de ce que vous connaissez, afin de réinventer leurs structures internes. Car ne l’oubliez pas, il arrivera un temps où les logiciels privateurs ne seront plus adaptés à nos réalités, encore moins à notre vie de tous les jours. C’est donc vous qui serez bientôt en ligne de mire pour faire avancer la technologie qui s’adapte et qui s’adopte.

Ré-centrez vos actions et gardez la tête froide

Je souhaite aujourd’hui attirer votre attention sur une chose très importante. Beaucoup d’initiatives et d’activités sont entrain de se faire en Côte d’Ivoire mais, gardez la tête froide. Concentrez vous sur l’essentiel. Je vois beaucoup de choses sur les réseaux sociaux. Évitez de vous éparpiller dans votre démarche de construction de votre carrière professionnelle. Concentrez vous sur des choses concrètes, sanctuarisez vos moments de partage et de formation dans vos fablabs. Prototypez vos projets et systématisez leur expérimentation. Que chacune de vos actions, s’il vous plaît, soit sanctionnée par des résultats concrets et tangibles. Faites de cela un point d’honneur. Progressez par petits pas, et savourez de petites victoires car c’est seulement ainsi que vous ferez bouger les lignes. N’hésitez pas à mettre vos projets en phase pilote même gratuitement s’il le faut, dans des institutions, des ONG, des écoles, des universités, des collectivités, des communautés. Cela vous permettra de recueillir des données et des chiffres … ceux-ci ont de la valeur monnayable demain ! Cela est un secret que je vous livre …

Je l’ai dit plus haut, je vois beaucoup trop d’activités sur les réseaux sociaux et je le répète encore, elles ne sont pas toutes faites pour vous. Conservez vos énergies créatives et gardez surtout la tête froide. Vous n’êtes en compétition avec personne et vous n’avez aucun retard à rattraper par rapport à qui que ce soit. Ce que je sais, c’est que vous avez votre avenir à co-construire ! Évitez de vous exposer. Surtout, sachez qu’on apprend rien dans le bruit ! C’est dans la tranquillité, dans la cohésion que vous allez bâtir votre carrière professionnelle. N’oubliez pas que les arbres de la forêt grandissent dans le silence. En voulant tout faire à la fois, lorsqu’on vous retrouve dans tous les événements et que vous êtes dans toutes les activités, au bout du coup vous n’aurez réussi à rien semer de durable et de constructif.

Créez votre chemin et avancez par l’expérimentation

Nous mettrons bientôt à votre disposition, ce qu’il vous faut pour avancer mais, ne regardez pas vos limites ni les difficultés. La sagesse dit : Lorsque vous arrivez dans un lieu hostile, ne cherchez pas à emprunter les chemins déjà tracés mais, tracez vous votre propre chemin. Ainsi, lorsque des personnes viendront après vous, elles diront : ici il est passé quelqu’un qui a tracé son chemin. Aussi, s’il n’existe aucun chemin, créez le votre. On sentira que quelqu’un est passé par là ! Si vous passez le clair de votre temps à passer par les chemins tracés par les autres, parce que vous fuyez les difficultés ou les obstacles, vous n’aurez été que de simples figurants dans le film de votre propre vie. Donc, créez vous un chemin sur la base de ce que vous savez faire, et n’oubliez pas que votre force c’est ceux qui sont autour de vous. Évitez aussi de rester trop longtemps dans la théorie. La théorie c’est bien mais, elle s’apprécie mieux par la pratique et l’expérimentation. Touchez du doigt ce que vous faîtes !

Je veux lancer un appel à tous les leaders et contributeurs des fablabs et tiers-lieux : documentez tout ce que vous faites dans vos espaces. Vos travaux, vos initiatives, vos applications, vos expérimentations, rendez-les publics. Vous devez être des ressources pour tous ceux qui fréquentent vos espaces et même pour toutes les personnes qui vous regardent de loin. C’est aussi une manière très simple de contribuer à votre niveau : faîtes votre part !

Les gens viendront vous voir parce qu’il y a chez vous, de la connaissance libre à partager.

Soyez forts, soyez libres …

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

linux_for_all.jpg

Free software: a springboard for digital technology in Africa?

From the GNU Manifesto to free software From 1983 to 1985, Dr Richard Stallman, writing in the “GNU...

Lire la suite

internetSansFrontieres.png

Julie Owono: «L'Internet gratuit de Facebook n’est pas une aubaine pour l’Afrique»

C'est l'un des hommes les plus influents et les plus riches du monde. La semaine dernière, Mark...

Lire la suite