Après « Môh Ni Bah », neuf (09) autres projets de jeunes ivoiriens en danger

ici2014.png

« Môh Ni Bah » est une plate-forme de déclaration de naissance par SMS depuis les zones rurales en Côte d'Ivoire. Ce projet a été primé en février 2014, lors de la 4ème édition du Forum « Investir en Côte d'Ivoire 2014 », comme projet innovant, à fort potentiel de développement, avec un impact économique et Social avéré et surtout qui repose sur une réelle crédibilité économique (selon le TDR du concours) . Avec lui, neuf (09) autres projets ont été primés et, comme « Môh Ni Bah » , ces projets de jeunes entrepreneurs ivoiriens sont menacés d'étouffement !

Je vous présente le contexte !

Le gouvernement de Côte d'Ivoire a lancé du 29 janvier au 1er février 2014, la 4ème édition du Forum Investir en Côte d’Ivoire dénommée « ICI-2014 », pour redynamiser l’économie du pays. Le Forum dans la continuité du Plan National de Développement (PND) et des objectifs de promotion de l’investissement, avait pour secteurs cible l’agro-Business, les infrastructures, les énergies renouvelables et de manière transversale le développement des PME.

L'objectif du concours de Start-up qui a primé « Môh Ni Bah » et neuf (09) autres projets, était de permettre aux porteurs de projets de rencontrer des investisseurs potentiels durant le Forum ICI 2014 et de bénéficier d’un suivi post- forum.

Résultats du Concours Start-up ICI 2014 : voici les 10 lauréats

mohnibah2.png


Tous les projets primés, avaient la particularité d'avoir des porteurs ayant des compétences et/ou des capacités opérationnelles en lien avec le projet qu'ils ont développé. Un point d'honneur avait été mis sur la cohérence du projet par rapport au marché ivoirien. Les organisateurs du concours se sont engagés à offrir une visibilité continue et une promotion des différents projets primés via des séances de coaching, des introductions auprès de partenaires financiers et l'accès privilégié à un cercle de mentors.

Ma grande déception, c'est que l'un de ses projets dénommé « Môh Ni Bah » qui consiste à créer une plate-forme de déclaration de naissances via SMS ou toute autre application mobile afin de permettre aux populations en zones rurales de déclarer les naissances, vient d'être réalisé par l’État de Côte d’Ivoire en Collaboration avec Orange Côte d'Ivoire, sans aucune implication de Jean-Delmas Ehui, porteur du projet initial.

Comment l’État peut-il récompenser un projet au cours d'un Forum national et voir ce projet implémenter par Orange Côte d'Ivoire dans un silence assourdissant ?

Étant donné que l’État reconnaît que Jean-Delmas Ehui a des compétences et des capacités opérationnelles en lien avec le projet de déclaration de naissances via SMS, pourquoi c'est Orange Côte d'Ivoire qui l’implémente pour le compte de l’État ?

Est-il possible que le Centre de Promotion des Investissements en Côte d'Ivoire (CEPICI) soit mandaté par la Présidence de la république de Côte d’Ivoire pour accompagner la mise en œuvre d'un projet après un forum national et voir ce projet implémenté par Orange Côte d'Ivoire en écartant le porteur initial du projet ?

Si cette affaire reste sous silence, c'est que tous les autres projets primés lors du Forum « Investir en Côte d'Ivoire 2014 » sont en danger, purement et simplement.

Que fait donc l’État de Côte d'Ivoire ? Quelle sera l'attitude du CEPICI qui accompagne les projets des 10 jeunes entrepreneurs ivoiriens ? A quoi serviront désormais les concours de start-up, si aucune lumière n'est faite sur cette affaire « Môh Ni Bah » ?


L'histoire se répétera certainement …


Florent YOUZAN

A lire absoluement :

Affaire Môh Ni Bah, déclaration des naissances par SMS : qui a décidé d'étouffer l'innovation ascendante en Côte d'Ivoire ?

fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

fasomap.jpg

Des jeunes africains ont fait l’expérience de partir de zéro

Le Logiciel Libre accessible et ouvert à tous sans aucune restriction permet de prototyper...

Lire la suite

dsc_0050_2.jpg

(Re)Humanisons notre informatique en Afrique

Il est temps que nous (re)humanisons l’informatique et (re)solidarisons les peuples par le...

Lire la suite