Des jeunes africains ont fait l’expérience de partir de zéro

fasomap.jpg

Le Logiciel Libre accessible et ouvert à tous sans aucune restriction permet de prototyper rapidement des idées d’entreprise en se basant sur des briques de codes sources ouverts et modifiables. Donnons la possibilité à chaque jeune africain de créer son travail !

Les logiciels libres inondent aujourd’hui notre quotidien : la cartographie numérique libre, les services à valeur ajoutée dans la téléphonie mobile, les applications SMS et mobiles, les plate-formes de collaboration, les systèmes d’intelligence collective, l’électronique ouverte, la domotique low-tech, la télé-irrigation via sms, la gestion des territoires via des plate-formes de démocratie participative en ligne, la télémédecine, … rien n’est en marge. Notre vision du développement doit changer maintenant et de manière urgente. Nous devons nous tourner vers une dynamique d’inclusion numérique.

Les jeunes en Afrique ont déjà crée des applications from scratch avec l’appui des logiciels libres et cela doit nous inspirer et inspirer d’autres jeunes à passer à l’action.

La culture du logiciel libre a développé des types de formations appelées des formations horizontales : apprendre ensemble par l’expérimentation. Pendant ces séances d’apprentissage entre pairs, les participants apprennent à monter en compétences individuellement mais ensemble. Chacune de ces formations, présente un autre aspect de l’apprentissage où l’apprenant au lieu de seulement recevoir du savoir, il partage son expérience, offre son dévouement, présente et met ses compétences au service des autres. C’est cela l’approche que nous devons favoriser et démocratiser en Afrique.

Une autre approche pour l’émergence du numérique est l’ouverture des données que rend possible la culture du logiciel libre : l’Open Data. Les données publiques doivent simplement et librement être accessibles et réutilisables, car la mise à disposition des données publiques est une obligation légale mais aussi et surtout une mine d’or et de possibilités inestimables.

Nos capitales africaines, évoluent dans un environnement complexe alimenté par un besoin constant d’adaptation par une meilleure appropriation des technologies et essayer de nouvelles orientations loin des faiblesses du modèle industriel, la surconsommation de ressources et la génération de déchets et d’outils déconnectés des besoins des utilisateurs, est aussi un axe de développement de l’Afrique.



fyouzan

Author: fyouzan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

dsc_0050_2.jpg

(Re)Humanisons notre informatique en Afrique

Il est temps que nous (re)humanisons l’informatique et (re)solidarisons les peuples par le...

Lire la suite

momo_sms.jpg

Des outils libres pour concevoir des applications SMS frugales !

Alors que le boom du mobile en Afrique continu de repousser les limites, des services basés sur le...

Lire la suite